19 ans nationaux : Défaite rageante pour le Sporting à Cannes (2-1)

Dimanche 10 Février 2019



Quinze jours après la précieuse victoire obtenue face à l’OM, le Sporting se déplaçait ce dimanche chez un autre concurrent direct dans la course au maintien : l’AS Cannes. Vainqueurs à l’aller 2-1, les bleus y allaient avec l’ambition de ne pas revenir avec zéro point. Malheureusement, le coach bastiais devait composer comme depuis le début de l’année, avec des absences à différents postes. En défense dans un premier temps : Lucas Polifroni et Tony Santini (suspendus) et Meddy Orneck toujours blessé. Victimes tous les deux d’une entorse de la cheville face à Toulouse pour Baptiste Coti et face à l’OM pour Lisandru Piercecchi, ils sont trop justes pour pouvoir prétendre à un retour dans le groupe. Julien Banghala qui pouvait compter sur l’arrivée d’un renfort offensif :  Abdelmalek Amar en provenance du Havre AC.

Au niveau de la composition de départ, Julien Banghala a renouvelé son système en 4-2-3-1. Dans les buts Noha Pulcherie, devant une ligne de quatre défenseurs : Hicham Hannouche et Anthony Roncaglia dans l’axe et Antoine Colonna et Mohammed Koukouch sur les côtés. A la récupération, on retrouve Joseph Vittori et Reudd Manin. Dans le domaine offensif, Yoann Kherbache à gauche et Abdelmalek Amara à droite. Amine Boutrah était positionné en numéro dix et Sofiane Bourouis-Belle en attaque. Ryad Boudaouine, Adrien Innocenzi et Hugo Suarez étaient sur le banc.
19 ans nationaux :  Défaite rageante pour le Sporting à Cannes (2-1)

Un début de match marqué par une minute d’applaudissements en hommage au tragique décès d’Emiliano Sala. Après une tentative bleue, c’est Cannes qui obtient un corner, mais c’est capté sans problème par Pulcherie. Quelques instants plus tard, Cannes se procure encore une situation sur une frappe en dehors de la surface, mais c’est sans danger pour le portier bastiais.

Pulcherie qui devra encore s’employer après un coup de pied arrêté cannois qui débouche sur un cafouillage et une frappe où il était masqué. Il réalise néanmoins l’arrêt qu’il faut pour éviter l’ouverture du score.

Alors que l’on atteignait presque la 30e minute, le coach bastiais était contraint d’effectuer un changement. Blessé, Antoine Colonna cédait sa place à Adrien Innocenzi qui venait se positionner à gauche à la place de Mohammed Koukouch qui se décalait sur le côté droit.


Le Sporting réagissait sur un corner de Kherbache, Roncaglia reprend le ballon de la tête et trouve Sofiane Bourouis-Belle mais sa frappe passait à côté des buts.

Dans les dernières minutes de cette première période, le Sporting termine fort avec beau mouvement collectif entre Amara, Bourouis-Belle et Kherbache. Ce dernier tente une frappe qui passait juste à côté des buts. Dans la foulée, ce même Kherbache bien servi sur un centre d’Amara, décoche une tête qui raflait le montant adverse. La mi-temps sera sifflée sur ce score de parité

Lors de la seconde période, après un premier quart d’heure où le Sporting n’était pas trop mis en danger, il se faisait piéger sur une offensive partant du but bastiais. L’attaquant cannois récupère le ballon et d’en ce tromper Pulcherie. Quelques minutes plus tard, le coach bastiais effectuait son second changement : Reudd Manin était remplacé par Ryad Boudaouine.

Le Sporting après avoir accusé le coup, réagit et allait égaliser. Après un tir sur la barre transversale sur Belle frappe de Kherbache, c’est Sofiane Bourouis-Belle bien servi par Mohammed Koukouch qui égalisait. Un retour au score largement mérité par les bleus qui auront réalisé une rencontre sérieuse malgré cette ouverture du score concédée.

Alors que les bastiais étaient tout proches de prendre l’avantage, sur une contre-attaque, les cannois piégeaient une nouvelle fois les bleus d’une frappe puissante à dix minutes de la fin. Très dur à encaisser pour les bleus...

Les bleus tenteront le tout pour le tout dans les dernières minutes, mais finira par s’incliner. Une défaite rageante pour le Sporting qui aura réalisé un match appliquée deux erreurs d’inattention lui auront été préjudiciables.

Il faudra renouer avec le succès dès samedi prochain à 14h30 face à Nîmes au stade Jean filippi de Vescovato. Des bastiais qui récupéreront Lucas Polifroni et peut-être Lisandru Piercecchi. Ils seront un atout supplémentaire...

 

Réaction de Julien Banghala :
C’est un match qui laisse énormément de regrets et de frustration... c’est surtout la manière dont on encaisse le second but qui me laisse un goût amer. Il résume néanmoins assez bien le match.

Nous dominions totalement la fin du match et suite à un hors-jeu jeu inexistant à mon sens, on encaisse ce second but. C’est d’autant plus rageant que le juge de touche n’accorde pas une touche en notre faveur et derrière on encaisse le second but. Il a reconnu en fin de match qu’il s’était trompé sur ce fait de jeu. Globalement je ne peux rien reprocher à mes joueurs qui ont réalisé le match que je leur avait demandé. Il faut désormais passer à autre chose et bien préparer la réception de Nîmes samedi prochain.

Rédigé par André Carli


Notez
Lu 220 fois