Turchinita
Turchinita s'arrête pour cette saison 2018/2019. Dans les prochains jours, nous vous tiendrons informés de son avenir (son retour la saison prochaine ou son arrêt définitif)
Turchinita s'arrête pour cette saison 2018/2019. Dans les prochains jours, nous vous tiendrons informés de son avenir (son retour la saison prochaine ou son arrêt définitif)

19 ans nationaux : Pas de vainqueur entre le Sporting et Nîmes (0-0)

Rédigé le Samedi 16 Février 2019 | Lu 173 fois



Après la cruelle défaite à Cannes dimanche dernier, le Sporting devait s’appuyer sur la bonne prestation collective en corrigeant quelques détails pour venir à bout de Nîmes. Quatrièmes au classement avec huit points de retard sur le leader Montpellier, les crocos sont désormais décrochés pour le titre.

Du côté du Sporting, si le coach bastiais enregistre le retour de Lucas Polifroni, il doit se passer de nouveau de plusieurs éléments : Tony Santini (suspendu), Hicham Hannouche (petite déchirure), Antoine Colonna (élongation), Meddy Orneck (ligaments),  Lisandru Piercecchi et Baptiste Coti pas encore suffisamment rétablis de leurs entorses de la cheville.

Dans la composition de départ proposée par Julien Banghala positionné en 4-2-3-1, on retrouve Julian Gibert dans les buts. Avec une défense composée de quatre éléments : Adrien Innocenzi sur le côté droit, Mohammed Koukouch à gauche et la charnière centrale Roncaglia / Polifroni. Reudd Manin et Joseph Vittori était chargé de la récupération. Dans le secteur offensif, Yoann Kherbache occupait le couloir gauche et Abdelmalek Amara le couloir droit. Amine Boutrah étant positionné en numérodix  juste devant Sofiane Bourouis-Belle à la pointe de l’attaque.

Sur le banc des remplaçants, Julien Banghala avait fait appel à plusieurs éléments évoluant habituellement avec les 18 ans élite. Si Hugo Fabre et Anthony Angelini sont déjà apparus dans le groupe, c’est en revanche une première pour Romain Colomo !

Dès les premières minutes de la rencontre, Nîmes était contraint d’effectuer déjà un premier changement pour cause de blessure musculaire.

Passé le premier quart d’heure, c’est le Sporting qui se procure une première occasion  avec une grosse frappe  de l’œuvre d’Amara mais c’est capté en deux temps par le portier adverse.


Une première période où le Sporting concèdera quelques corners sans toutefois être mis en danger. Dans le même temps, les bleus auraient pu faire la différence avec un peu plus de justesse dans la dernière passe. Mais il aurait pu aussi se retrouver mené au score si les nîmois avaient été plus réalistes.

Au retour des vestiaires, la première offensive est à mettre à l’actif du Sporting et d’Amine Boutrah qui s’échappe sur le côté gauche, mais sa frappe passait au-dessus.

Quelques instants plus tard, sur un corner d’Amine Boutrah, Anthony Roncaglia place une tête détournée par le gardien. Juste après l’entrée d’Angelini à la place de Manin, Amara se présente seul face au gardien adverse mais ce dernier remporte son duel. Toujours 0-0.

Dans les dernières minutes du match, tant le Sporting que Nîmes auraient pu faire la décision, mais le score n’évoluera pas. C’est donc sur ce score vierge que se termine ce match. Le Sporting aurait pu le remporter, Nîmes aussi notamment dans le temps additionnel...

Le Sporting peut se consoler en se disant qu’il n’a pas perdu et qu’il a pris un point. Un point qu’il faudra bonifier le 10 Mars sur le terrain du GFCA....

 

Le onze de départ bastiais :
Gibert (g), Roncaglia (c), Polifroni, Koukouch, Innocenzi, Vittori, Manin (puis Angelini , Kherbache (puis Colomo), Amara ,Boutrah, Bourouis-Belle

Remplaçants : Suarez, Colomo, Fabre, Angelini, Pulcherie (g)

Réaction d’après-match de Julien Banghala (coach du Sporting) :
Nous prenons un bon point contre une équipe de Nîmes qui joue dans le top 5. Nous  pouvons toutefois avoir de gros regrets car nous méritions beaucoup mieux.

Quand nous jouons le maintient nous ne pouvons pas nous permettre d’être autant égoïste offensivement et de penser à soit plutôt qu'à l’équipe. Maintenant, il faut continuer de travailler et profiter de la trêve pour laver les têtes et surtout se préparer au match contre le GFCA le 10 Mars qui sera capital.
 

Rédigé par André Carli