Menu

19 ans nationaux : le Sporting s’incline face à Toulouse (1-3)

Rédigé le Mercredi 23 Janvier 2019 | Lu 237 fois



Avant cette rencontre que le Sporting aborde en position de relegable, c’est plus que jamais l’unité qui prime pour permettre aux jeunes bleus d’atteindre leur objectif : décrocher leur maintien dans ce championnat national U19.

Dans le cadre de ce match de mise à jour du calendrier face au Toulouse F.C. ce mercredi, le coach bastiais doit malheureusement faire avec des absences. Si celle du capitaine Anthony Roncaglia était prévue depuis son troisième carton jaune récolté face au Muret mi-janvier le privant de ce match face aux violets, les blessures de Meddy Orneck, Amine Boutrah (cheville) et Hicham Hannouche, ont contraint Julien Banghala à mettre en place une équipe dans un système en 5-4-1.

Avec dans le détail, Noah Pulcherie de retour de suspension qui prenait place dans le but. Une défense à cinq éléments avec trois défenseurs centraux : Lucas Polifroni et Adrien Innocenzi dans le rôle de stoppeurs avec pour mission de museler les attaques adverses. Lisandru Piercecchi positionné à leur côté dans le rôle de libéro chargé du travail de couverture et de relance. Sur les côtés, on retrouve Antoine Colonna à gauche et Tony Santini à droite.

Un milieu composé de quatre joueurs : Joseph Vittori à la récupération avec à ses côtés trois milieux offensifs : Yoann Kherbache et Baptiste Coti sur les côtés et Ryad Boudaouine en numéro dix. Enfin, Sofiane Bourouis-Belle était positionné à la pointe de l’attaque bastiaise.

Sur le banc, le coach bastiais pouvait compter sur les apports de Yanis Tape, Hugo Suarez, Reudd Manin, Anthony Angelini et Julian Gibert comme gardien remplaçant.

La première offensive est bastiaise : bien servi par Colonna, Kherbache s’échappe sur le côté droit et centre en direction de Bourouis-Belle mais le portier toulousain s’interpose. Réalisant un début de match appliqué, le Sporting se procure encore une occasion qui débouche sur une frappe de Boudaouine qui passe au-dessus des buts. Mais comme l’avait dit le coach bastiais à la mi-temps, il faudra rester concentré jusqu’au bout. Et sur la première infiltration des toulousains, ils ouvraient le score en profitant d’un moment d’inattention. Coup dur pour les bleus menés au score...

Dans les minutes qui suivent, sur une nouvelle accélération toulousaine, le lob tenté par l’attaquant adverse termine sur la barre transversale...

Malgré cette ouverture du score, les bleus de part leur organisation parvenaient à poser des problèmes aux toulousains mais sans réellement s’approcher des buts.

Juste avant la pause, le Sporting obtient un très bon coup-franc à l’entrée de la surface. Exécuté par Yoann Kherbache, ça passait à côté.

La pause sera sifflée sur ce score de 1-0 à la pause.

Dès l’entame de la seconde période, le Sporting obtient un bon coup de pied arrêté après une faute sur Bourouis-Belle. Bien tiré par Kherbache, ça passe légèrement à côté.

Les toulousains entamaient leur second acte de la même manière qu’en première période, procédant par contres. Et l’un d’eux, aboutissait au second but inscrit après une offensive venue de la droite. Menés 2-0, la mission devenait compliquée pour les bleus.

Julien Banghala opérait un double changement avec les entrées d’Angelini et Tape respectivement à la place de Santini et Boudaouine. Les bleus qui changeaient de système pour passer à une défense à quatre.

Des bleus qui malgré ce retard, essayent de construire des occasions, avec pour exemple l’accélération de Baptiste Coti qui tente une frappe qui passe à côté des buts. Le Sporting qui se crée une très grosse occasion avec au départ une accélération de Yanis Tape qui prend le dessus sur son adversaire. Son tir est repoussé par le gardien. En embuscade, Yoann Kherbache récupère le cuir mais sa frappe termine sa course sur la barre transversale !

A un quart d’heure de la fin, Toulouse allait terminer à dix après une grosse faute sur Baptiste Coti, contraint de céder sa place à Reudd Manin dans la foulée.

Toulouse aggravera le score sur penalty. Mais le  Sporting sauvera l’honneur grâce à Yanis Tape sur une passe de Yoann Kherbache. L'attaquant bastiais inscrivait son second but en championnat après celui inscrit à Saint-Etienne dimanche dernier. La fin du match sera sifflée dans la foulée.


Alors qu’il aura réalisé un match appliqué laissant très peu d’espace, le Sporting est contraint de s’incliner face à des toulousains qui auront été réalistes sur le peu de situations franches qu’ils se sont procuré. Dur à avaler pour les bleus, mais en renouvelant de telles prestations, nul doute qu’il réussiront à accrocher de nombreuses équipes. Pourquoi pas dès dimanche à 14h30 face à l’OM au stade de Miomo ?

Rédigé par André Carli
 



Turchinita sur Facebook