Menu

19 ans nationaux : les bleus arrachent la victoire face à l'OM !

Rédigé le Dimanche 27 Janvier 2019 | Lu 432 fois



Même si une défaite n’est jamais bonne car elle n’apporte aucun point, il y a des contenus de matches qui donnent de l’espoir. Celui livré par les jeunes bleus mercredi face à Toulouse F.C. va dans ce sens. Malgré la défaite et surtout les absents, les joueurs de julien Banghala ont su respecter les consignes d’avant-match mises en place  la veille à l’entraînement. Ça n’aura malheureusement pas suffit face au réalisme toulousain qui possède le talent nécessaire pour flirter chaque saison avec le haut du tableau.

Pour ce match face à l’OM (équipe qui devance le Sporting que de seulement deux points au classement), le Sporting récupère son capitaine Anthony Roncaglia qui a purgé son match de suspension. Blessé à Saint-Etienne, Amine Boutrah (pied droit) effectue également son retour. Ce qui n’est pas le cas de Meddy Orneck et Hicham Hannouche sortis sur blessure à Saint-Etienne le 20 janvier. Autre absence, celle de Baptiste Coti : sérieusement touché à la cheville face à Toulouse mercredi, le jeune bastiais a passé des examens qui ont révélé une grosse entorse de la cheville l’éloignant des terrains pour au moins trois semaines.

Des absences qui peuvent permettre à des joueurs qui n’ont pas eu beaucoup de temps de jeu ses derniers mois de saisir l’opportunité et de prendre part à cette mission « sauvetage ».

Du côté du onze de départ, le coach bastiais avait opté pour un système en 4-2-3-1. Noah Pulcherie dans les buts. Une défense à quatre composée de Tony Santini à droite, Mohammed Koukouch à gauche et le duo Polifroni / Roncaglia dans l’axe. Au milieu, on retrouve Joseph Vittori et Lisandru Piercecchi à la récupération. Dans le domaine offensif, alignés sur les côtés : Yoann Kherbache et Sofiane Bourouis-Belle. Amine Boutrah étant positionné en numéro dix devant Yanis Tape seul en pointe.

Antoine Colonna, Hugo Suarez, Anthony Angelini et Adrien Innocenzi prenaient place sur le banc des remplaçants.




 

Du côté du onze de départ, le coach bastiais avait opté pour un système en 4-2-3-1. Noah Pulcherie dans les buts. Une défense à quatre composée de Tony Santini à droite, Mohammed Koukouch à gauche et le duo Polifroni / Roncaglia dans l’axe. Au milieu, on retrouve Joseph Vittori et Lisandru Piercecchi à la récupération. Dans le domaine offensif, alignés sur les côtés : Yoann Kherbache à droite et Sofiane Bourouis-Belle à gauche. Amine Boutrah étant positionné en numéro devant Yanis Tape seul en pointe.

Julian Gibert, Antoine Colonna, Hugo Suarez, Anthony Angelini et Adrien Innocenzi prenaient place sur le banc des remplaçants.

Le Sporting est le premier à se mettre en évidence avec un débordement sur le côté droit de Yoann Kherbache qui prend le dessus sur son adversaire, sa frappe est repoussée par le gardien. A la retombée, Tony Santini récupère et tente une frappe à son tour, c’est de nouveau intercepté par le portier. Quelques minutes plus tard, Yoann Kherbache récupère de nouveau un bon ballon venu du centre, le gardien marseillais s'interpose pour détourner en corner ! Le Sporting réalise le début de match qu'il faut !.

L’OM tente de réagir sur coup-franc, mais la tentative passe à côté des buts de Pulcherie. Dans le dernier quart d’heure, l’OM se fait plus menaçant et obtient plusieurs corners. Fort heureusement pour les bleus, le danger n’approchait pas du but bastiais.

Dans les dernières minutes de la première période, l’OM passe tout près d’ouvrir le score, mais Noah Pulcherie réalise un gros arrêt permettant aux bleus de rentrer aux vestiaires sur ce score de parité.

Il faudra attendre un bon quart d’heure en seconde période pour voir le Sporting se procurer une occasion : bien servi par Bourouis-Belle, Yanis Tape récupère le ballon et tente de lober le portier de l’OM. Sans y parvenir.

Après s’être procuré une nouvelle occasion -son tir est trop angle fermé pour inquiéter le gardien-, Yanis Tape cédait sa place à Hugo Suarez.

Touché à la cheville dans un contact, Lisandru Piercecchi est obligé de sortir et de laisser sa place à Anthony Angelini.

Malgré une période qui voyait peu d’occasions des deux côtés, le Sporting allait ouvrir le score grâce à Amine Boutrah qui bien placé, récupère le ballon et trompe le gardien de l’OM ! À dix minutes de la fin, les bleus ouvrent le score.

Après une faute sur un marseillais, le match va se tendre avec une altercation entre les deux équipes. L’arbitre de la rencontre expulsera un joueur de chaque équipe dont Tony Santini pour les bleus. Dans le même temps, Yoann Kherbache est averti d’un carton jaune. Avec une fin de match interminable et sept minutes de temps additionnel, les bleus s’imposent 1-0 et passent devant leur adversaire du jour. Une victoire très importante et qui relance totalement les bleus dans leur quête du maintien

Dans la lignée du bon match face à Toulouse mercredi, le Sporting est récompensé de ses efforts, de sa volonté de toujours aller de l’avant. De très bonne augure pour la suite et un autre match très important face à un autre concurrent direct : l’AS Cannes le 10 février !

Pour terminer ce compte-rendu, nous aimerions avoir une pensée pour Lisandru Piercecchi sorti sur blessure à la cheville et qui est allé immédiatement passer des examens. Un très bon rétablissement à lui !

Rédigé par André Carli




Turchinita sur Facebook