Menu

« Focus éducateurs » /Pasqua Lucchetti (U13) : « On se doit de leur inculquer l’amour du maillot dès le plus jeune âge »

Rédigé le Mercredi 16 Janvier 2019 | Lu 353 fois



Place ce mercredi à un nouveau volet de notre rubrique consacrée à la découverte des éducateurs de l’académie du Sporting Club Bastiais. Aujourd’hui, on s’intéresse à Pasqua Lucchetti éducateur -entre autre- des U13 du club. Interview ci-dessous.
 
« Focus éducateurs » /Pasqua Lucchetti (U13) : « On se doit de leur inculquer l’amour du maillot dès le plus jeune âge »

- Comment as-tu rejoint le Sporting et quel est ton rôle ?

"J’ai commencé au club en 2013  par la campagne d’abonnement en tant que saisonnier pendant 2 étés. Par la suite, on m’a proposé un poste d’intendant au centre de formation ou j’ai pu côtoyer des personnes formidables et passionnées comme Angeot Filiberti, David Suarez ou des directeurs comme Manu Giudicelli, Benoit Tavenot ou bien Ghislain Printant sans oublier tout le reste du personnel avec qui j’ai passé de supers moments. Et depuis novembre 2017, je m’occupe de la boutique du club. Je suis également éducateur des U13 et joueur de l’équipe réserve."


- Pourrais-tu nous retracer ton parcours en tant que footballeur dans un premier temps puis en tant qu’éducateur par la suite ?

"J’ai débuté en 1999 à l’AJB  puis la saison d’après, j’ai rejoint le GFCBL pour y passer 4 ans. Ensuite je suis retourné à l’AJB pendant 7 ans. En 2011 je décide de rejoindre l’AS Furiani Agliani pour jouer en U19 nationaux. À la fin de cette saison, j’ai du arrêter le foot pendant deux ans pour poursuivre mes études à la faculté de Corte. En 2014 je rejoint le monde du futsal avec Bastia agglomération pour y passer 3 ans et remporter un titre de champion de France de D2 et toucher ainsi à la D1. Après la rétrogradation du Sporting, je décide d’arrêter le fustal pour rejoindre l’équipe réserve du club.

Pour ce qui est de mon parcours d’éducateur, il est tout récent puisque j’ai eu ma première équipe la saison dernière avec la catégorie U11 au côté de Charly Raffali, Jeremy Brunini et Dumè Campanini. Ce dernier est aujourd’hui avec Nico Capirossi et moi même, responsable de la catégorie U13.

- À mi-saison, peux-tu dresser un premier bilan de ta catégorie ?

"Au-delà des résultats, je suis satisfait de l’ensemble de mon groupe qui est composé principalement de U12 avec parfois quelques U11. On peut voir des garçons qui ont progressé que ce soit dans le jeu, comme dans la tête. Ce groupe est sérieux et solidaire, ce qui est important pour pouvoir continuer à bien travailler aux entraînements et faire des prestations de bonnes qualités."


- Comment prépares-tu tes  séances d’entraînement ? Est-ce que tu fonctionnes sur des cycles au mois ? sur 2-3 semaines ? Est-ce que tu t’imposes des thèmes sur tes séances d’entraînements ?

"Avec Dumè et Nico, nous essayons de nous rejoindre tous les lundis pour faire nos séances de la semaine. Nous travaillons tous les trois la même séance avec nos équipes respectives. Nous travaillons par cycles avec différents thèmes et nous bloquons parfois des séances, exclusivement, pour des tests ou bien des spécifiques attaquants, milieux et défenseurs."

- On a souvent un raccourci qui est de penser qu'être éducateur n'est pas contraignant, alors que c'est tout l'inverse ! Personnellement, comment ça se passe pour toi au quotidien ?

"Éducateur U13, c’est trois entraînements par semaine plus un match le week-end avec parfois de longs déplacements dans toute la corse comme par exemple, Bonifacio le week-end dernier.

Après, c’est vrai qu’entre mon boulot, mes postes d’éducateur et de joueur il ne me reste pas beaucoup de temps libre, mais quand on est passionné par le club et par ce qu’on fait ça ne pose aucun problème."


-Pour parler des matches, -sans dévoiler trop de choses tactiques-, comment prépares-tu tes matches et ton discours d'avant-match ?

"Je les prépare dès le mardi lors du premier entraînement de la semaine. Ensuite, j’essaye de leur demander de reproduire ce qui a été travaillé la semaine et pour ce qui est de mon discours, j’insiste sur l’état d’esprit, la combativité et la solidarité. On se doit de leur inculquer l’amour du maillot dès le plus jeune âge."


- Pendant un match, chaque éducateur a sa façon particulière de le vivre : quelle est la tienne ?

"Je le vis normalement. C’est à dire que je rentre dans le match des que j’arrive au stade. Je les les encourage et communique beaucoup. C’est important pour des jeunes d’avoir un repère sur le banc de touche."



- Une question un peu plus décalée maintenant : quelles sont pour toi les qualités que doit avoir un éducateur ? T’inspires-tu d’un modèle au quotidien ?

"Je pense qu’il faut être pédagogue, à l’écoute des joueurs, patient et surtout passionné.

Je n’ai pas forcément de modèle. Je m’inspire un peu de tout le monde que ce soit du club ou des discours de grands coachs qu’on peut voir à la télé ou sur internet."



- Pour terminer, as-tu un souvenir ou une anecdote qui te vient en tête depuis que tu es au Sporting ?

"En tant qu’éducateur, je dirais le tournoi U11 de Calvi l’année dernière avec mes U10. Leur état d’esprit tout au long du tournoi et leur joie lorsqu’ils l’ont remporté étaient beaux à voir.

En tant que salarié, je pense que mon déplacement en Allemagne et le stage d’avant saison avec la ligue 1 sont mes plus beaux souvenirs.

Et en tant que joueur, je dirais le match de coupe de corse à Bonifacio la saison dernière, avec un mélange de joueurs de N3 et de U19 sous les ordres de Stephane Rossi - David Suarez et Stephane Guilleman.


J’aimerais aussi remercier Sabrina Lorenzi, Anthony Agostini et Pierrot Molinelli qui m’ont fait confiance pour pouvoir intégrer le club il y a déjà 5 ans.

Et pour finir remercier la personne qui met en avant toutes les catégories du Sporting, André Carli !"


Propos recueillis par André Carli



Turchinita sur Facebook