Menu

Jean Luc Paoli, le « routard » des équipes de jeunes du Sporting !

Rédigé le Dimanche 30 Septembre 2018 | Lu 588 fois



Jean Luc Paoli arborait fièrement le maillot bleu samedi à Nîmes
Jean Luc Paoli arborait fièrement le maillot bleu samedi à Nîmes
En ce dimanche, nous vous proposons un gros plan sur Jean Luc Paoli chauffeur de bus de l'entreprise ALC. Lors des déplacements des équipes de jeunes du Sporting, c'est lui qui conduit le bus. Hier lors du déplacement à Nîmes, il a entamé sa quinzième saison ! Il nous raconte ses plus beaux souvenirs.

A l’occasion du déplacement des U19 Nationaux du Sporting à Nîmes samedi, Jean Luc Paoli chauffeur de bus au sein de l’entreprise ALC, entamait sa quinzième saison au contact des jeunes générations bleues. Après le rush de l’été qui l’aura conduit de l’Italie ou encore l’Andorre mais aussi vers le sud de la Corse, il ne cachait pas son plaisir de retrouver le Sporting pour cette saison 2018-2019. L’occasion pour Jean Luc de nous raconter ses plus beaux souvenirs jusqu’ici : « depuis que je conduis les équipes du Sporting sur le continent, j’ai eu la chance de voir plusieurs jeunes gravir les échelons au sein de toutes les catégories du Sporting. Par exemple, je me souviens de Wahbi Khazri que j’ai découvert lorsqu’il jouait en 14 ans régionaux au Sporting sous les ordres de Didier Santini. Aujourd’hui quand je vois son parcours et ce qu’il réalise à l’AS Saint-Etienne, je ne peux qu’être fier de lui. J’ai d’ailleurs un très bon souvenir qui me vient en tête : un matin en arrivant au bureau de ma société, j’ai eu l’agréable surprise de recevoir un colis de Wahbi avec un maillot à son nom du Sporting à l’intérieur... Il ne connaissait pas mon adresse personnelle, mais il s’est quand même arrangé pour me l’envoyer. Signe s’il en fallait un, que Wahbi est vraiment un mec qui a des valeurs. Son don qu'il a effectué au Sporting il y a quelques semaines en est une nouvelle preuve » ajoute Jean Luc.

De Manu Giudicelli en passant par Ghislain Printant, Benoit Tavenot et aujourd'hui David Suarez, Jean Luc a également pu découvrir les personnalités différentes de ses différents coaches. Avant d’ajouter : «  je suis supporter du club depuis de très nombreuses années et de pouvoir avoir l’opportunité d’accompagner les jeunes bleus depuis toutes ses années me rempli de fierté. On éprouve rapidement une affectivité envers tous ses jeunes. Lorsque le centre de formation a été contraint de fermer il y a deux ans, j’avais le cœur déchiré de constater les départs de beaucoup de joueurs qui ont vraiment du talent. Parmi eux, je pourrais citer Lenny Pintor aujourd’hui à l’Olympique Lyonnais. Il était extrêmement attaché au Sporting, ça a été un crève cœur pour lui de devoir le quitter » se rappelle jean Luc avec une certaine nostalgie.




 

Le bus qui accompagne les jeunes bleus sur le continent
Le bus qui accompagne les jeunes bleus sur le continent
Samedi à Nîmes, au moment du départ du bus après la rencontre des U19 Nationaux bastiais, Jean Luc a pu revoir quelques minutes un autre ancien bastiais qu’il connaît bien : Sami Ben Amar qui venait d’achever sa dernière séance d’entraînement avant le derby face à Montpellier en Ligue 1. Le jeune international marocain qui ne manque pas une occasion de venir saluer les personnes qu’il connaît au Sporting.

Quelques heures auparavant, Jean Luc a récupéré le groupe de David Suarez a l’aéroport de Marignane pour le mener jusqu’à Nîmes afin de disputer la sixième journée du championnat U19 National. Quelques minutes après le match et la défaite des bleus 3-0, Jean Luc était déçu pour les jeunes bastiais chez qui il aura senti beaucoup de détermination : «  3-0, je trouve le score sévère, parce qu’on sentait notamment en fin de première période, que l’on aurait pu égaliser. J’ai vu des joueurs qui ont fait preuve de beaucoup de combativité, de générosité. Dommage de ne pas avoir marqué un but car ça aurait pu peut-être faire tourner le match. Mais je n'ai aucune inquiétude pour ce groupe. Avec un gars comme David Suarez à sa tête, il se maintiendra en fin de saison. » confie-t-il.

Sur le trajet du retour vers l’aéroport de Marignane où le groupe bastiais devait regagner Bastia, Jean Luc voulait conclure en formulant un vœu : « surtout, continuez à  ne pas lâcher ce club. Il a besoin de toutes ses personnes pour l’aider à retrouver le niveau qu’il mérite. Depuis toutes ses années ou j’ai la chance de côtoyer toutes ses personnes chez les jeunes, j’ai rencontré des gens formidables comme les accompagnateurs Jean Yves Ferjoux, Guy Bozzano ou Loulou Sabiani pour ne citer qu’eux. Ils donnent de leur temps au club de manière bénévole et ça ne peut que forcer le respect » conclut Jean Luc.

Le groupe bastiais qui retrouvera Jean Luc Paoli et son bus flambant neuf et très confortable, lors du prochain déplacement qui le mènera à Castelnau-le-Crès le samedi 14 octobre. Avant d’enchaîner avec les autres déplacements jusqu’au terme du championnat.

Avec toujours le même plaisir. Et c’est réciproque !

Merci Jean Luc !

Rédigé par André Carli



Turchinita sur Facebook