Menu
Retrouvez sur turchinita toute l'actualité du Sporting en temps réel (site non-officiel)
Retrouvez sur turchinita toute l'actualité de l'académie du Sporting (site non-officiel)

Merci pour tout Angeot !

Rédigé le Dimanche 13 Mai 2018 | Lu 6192 fois



Il quitte le club après de nombreuses années à le servir sans compter son investissement et le temps dans tous les rôles qu’il a occupé. Responsable de l’académie depuis le départ de son « mentor » Manu Giudicelli alors directeur du centre de formation, Angeot Filiberti va relever de nouveaux défis. Anciens joueurs, salariés du club mais aussi joueurs toujours au club, ils ont répondu favorablement à notre demande pour parler d’Angeot et de leur aventure à ses côtés ! Merci pour tout Angeot !
Photo sc bastia.corsica
Photo sc bastia.corsica

José Pinheiro (ancien éducateur du club) :
« Ce que je retiendrai d'Angeot c'est surtout sa réactivité et sa disponibilité .. Les jeunes gardiens ont pu apprécier sa passion pour son poste d'entraîneur des gardiens et nous éducateurs, sa connaissance du poste administratif et surtout sa serviabilité , toujours prêt à rechercher et nous donner l'info pour améliorer notre quotidien .. Un grand vide pour le club et un atout pour sa prochaine destination ..
Bonne continuation Angeot ! »


Anthony Roncaglia (capitaine des U19) :
« Alors la première fois que j’ai eu Angeot c’était en U15  où j’étais surclassé en U16  pour un match contre Furiani c’était la première fois que je l’avais en tant que coach.

Ensuite, Angeot l’année d’après a été notre coach et mon meilleur souvenir était notre victoire en coupe de corse où nous avions abouti notre saison en hommage à  Dumè Albertini. Angeot, m’a permis d’accéder à beaucoup de choses, il m’a fait progresser et il m’a permis d’accéder à l’équipe U17 Nationale alors que je n’étais que U16 toute la deuxième partie de saison.

C’est un très bon entraîneur qui prend le temps d’écouter, j’ai été très ravi d’avoir été son capitaine et je lui souhaite une bonne continuation dans ses projets. »




Soufian Akanni (joueur de la Nationale 3) :
«  Ça fait depuis mon arrivée au centre de formation du sporting que je connais Angeot. A l’époque, il était encore entraîneur des gardiens où j’ai le souvenir d’une très bonne personne. Ensuite,  il a basculé dans l’administratif, où l'on aura vécu de très bons moments ensemble au centre de formation. Tous les jeunes passés par le centre se souviennent forcément de lui, tant  il nous a beaucoup apporté dans notre formation. »

Neo Mesbah (joueur de la Nationale 3) :
« C’est une personne bon vivant qui a toujours des idées... Il sait faire vivre et travailler un groupe dans la bonne humeur et sait animer les séances d’entraînements dans la joie !! Je me souviens qu’il y avait toujours un pot de Nutella sur son bureau pour les petits creux (rires).  

Je ne peux lui souhaiter que le meilleur pour la suite. «


Pasqua Lucchetti (salarié du Sporting) :
« Ça a toujours été un plaisir de travailler avec lui. C’était toujours dans la bonne humeur, on se parlait beaucoup. Professionnellement Angeot est quelqu’un qui a fait beaucoup d’efforts et de sacrifices pour le club. C’est une personne qui va manquer au Sporting.

Je lui souhaite beaucoup de réussite pour la suite ! «



Manu Giudicelli (ancien directeur du centre de formation) :
« Angeot...au départ c’était une connaissance, au fil des années, c’est devenu un ami fidèle ! Les mots ne sont pas assez forts pour définir son investissement, sa passion et son amour pour le club. Il a grandi avec le club, accompli de multiples tâches et surtout fait avancer la formation du Sporting....Il a su transmettre sans compter, avec bienveillance et toujours le sourire.

Je sais qu’il aura la capacité d’adaptation qu’il a toujours eu pour réussir dans son nouveau projet, c’est tout le mal que je lui souhaite. »


Stéphane Rossi (entraîneur de la Nationale 3) :
« J’apprécie beaucoup Angeot sur un plan humain. Nos relations dans le travail ont toujours été très bonnes. Je voudrais rajouter et souligner que si aujourd'hui le Sporting est toujours vivant, Angeot y a joué un grand rôle, le club perd son maillon fort ! Merci Angeot pour tout le travail que tu as effectué , je te souhaite le meilleur dans ton nouveau projet . »


Benoit Tavenot (ancien coach du club) :
« Il a fait preuve d’un investissement exceptionnel pour le club, un engagement de tous les instants. Il a su devenir incontournable dans le fonctionnement du centre de formation et il a supporté les sauts d’ humeurs de Ghislain, de Manu et de moi... Il a su être toujours positif et productif par son positionnement et son calme.

En 10 ans de club, pas une seule fois il n’a pas répondu présent à ce qu’on lui demandait et dieu sait les différentes tâches qu’il a faites au sein de ce club.

De magnifiques souvenirs, des cris, des pleurs, des joies....


Merci Angeot, un type vrai, un type bien ! »



Jérôme Negroni (secrétaire général du Sporting Club Bastiais) :
« Nous avons tous deux rejoint le Club à la même période. A l’époque, le Club était déjà dans le dur. Angeot a su se forger un caractère et une force de travail dont peu peuvent se languir. Toujours très discret et dévoué à sa tâche, il a su faire l’unanimité autour de lui de par sa personnalité mais surtout grâce à son minutieux travail quotidien. Ainsi, il a connu plusieurs équipes dirigeantes et nombreux formateurs à la tête du centre de formation. Mais malgré le traditionnel jeu des chaises musicales dans un club de football, lui a su progresser au fil des ans et se faire la place qui était la sienne et dont personne ne pourra remplacer au pied levé.

 Nous étions quelques-uns à être dans la confidence. Depuis un an, Angeot avait pris sa décision et devait même quitter le Club au 31 juillet 2017. Mais avec les péripéties de l’été dernier, il n’a pas abandonné le navire et avait pris le risque de repousser sa décision afin d’aider son Club à repartir. Et des actes de cette taille au Club, je n’en ai vu que très rarement.

 Il a fait partie de la petite poignée d’indéfectibles qui ont su relever le défi au quotidien et 24h/24 au moment où il le fallait et dans l’ombre. Et ça pour un club, c’est du luxe, surtout à son poste d’administratif qui requiert de la retenue, de l’humilité et beaucoup d’investissement, notamment personnel et familial.

 C’est peut-être ces rares valeurs qui seront très certainement difficiles à retrouver. Pour ce qui est de l’homme, lui est irremplaçable. Et nous le savons. Notre quotidien ne sera plus le même.

 Je lui souhaite la réussite qu’il mérite dans son nouveau projet de vie et le remercie pour ces longues années de collaboration, notamment pour cette saison durant laquelle il a été souvent bien seul à faire front. »




Rédigé par André Carli
 



Nouveau commentaire :